Nouveau

Proudhon actuel

Source : « Anarchy », Francetv.

Par Stéphane François

Avec Proudhon contemporain (CNRS Édition, 2018), Édouard Jourdain nous offre une lecture vivifiante de l’œuvre de Pierre-Joseph Proudhon. L’auteur, spécialiste de la question –il est déjà l’auteur de deux livres sur Proudhon (Proudhon, Dieu et la guerre, Paris L’Harmattan, 2006 et Proudhon. Un socialisme libertaire, Paris, Michalon, 2009) et d’un « Repère » consacré à L’Anarchisme (Paris, La Découverte, 2013) – confronte celui qui fut le premier théoricien de l’anarchisme, mais aussi du socialisme naissant, avec notre actualité et nous montre avec acuité la contemporanéité de sa pensée.

L’ouvrage, de 303 pages, est composé d’une « Introduction », de quinze chapitres, d’un « Conclusion », de « Notes » (il s’agit du seul point noir de l’ouvrage : les notes en fin sont pénibles à lire et oblige le lecteur à jongler avec différentes pages du livre en même temps) et d’une « Bibliographie ». Huit des chapitres ont connu une publication antérieure, en tant que chapitres d’ouvrages collectifs ou articles de revue. Leur première publication est précisée dans « Liste des articles ».

Cela n’est en rien dérangeant car l’ensemble est très cohérent et se lit facilement. Les différents chapitres portent sur divers aspects de la pensée proudhonienne : l’anarchie positive, la condition humaine, le non-progressisme du théoricien bisontin, sa théologie politique, l’autogouvernement, les droits de l’homme, le peuple, les notions d’égalité, de droit social et de juste, mais aussi sur la justice, la guerre, le fédéralisme et la radicalité révolutionnaire. La pensée de Proudhon y est confrontée à celles, que nous citons pêle-mêle, de Cornelius Castoriadis, Julien Freund, Paul Ricoeur, Nicolas Machiavel, Elinor Ostrom, Georges Gurvitch, Claude Lefort, etc.

Il s’agit donc d’un ouvrage particulièrement intéressant à la fois pour l’historien des idées et pour le penseur du politique. En effet, Édouard Jourdain nous montre la pertinence de la pensée proudhonienne, malgré ses 160 ans d’âge. Il nous montre aussi qu’il existe d’autres penseurs que Marx. À une époque où les militants engagés à gauche cherchent de nouvelles formes d’organisation, la pensée de Proudhon offre des possibilités théoriques des plus passionnantes de conceptualisation d’un droit social et d’un socialisme libertaire, ne devant rien ni au capitalisme, ni au communisme. Comme l’écrit l’auteur dans son « Introduction », «

C’est dans cette perspective que nous estimons que la redécouverte de la pensée de Proudhon est stimulante et enrichissante à bien des égards » (p. 5). Nous partageons tout à fait son avis. Cet ouvrage, dont nous conseillons vivement la lecture, est une excellente clé d’entrée dans la pensée féconde et polymorphe de l’anarchiste de Besançon.

Édouard Jourdain, Proudhon contemporain, Paris, CNRS Édition, 2018.

Publicités