Nouveau

Les États européens face aux militantismes violents

Le programme « Violences et radicalités militantes en France » (VIORAMIL) de l’Agence nationale de la recherche, dirigé par François Audigier, vient de publier le cinquième volume de ses travaux : Romain Sèze dir., Les États européens face aux militantismes violents. Dynamique d’escalade et de désescalade, Paris, Riveneuve, 2019 (voir ici pour les volumes précédents).

Vous pouvez retrouver sur Slate de bonnes feuilles issues du chapitre de Romain Sèze et Jeanne Pawella : « La prévention de la radicalisation en France : déclinaison nationale d’un modèle sécuritaire européen »  sous le titre « Face au terrorisme, la France a progressivement changé son paradigme« .

Vous pouvez retrouver ici un extrait du chapitre de Nicolas Lebourg : « Usages, effets et limites du droit de dissolution durant la Ve République ».

L’ouvrage est composé ainsi :

Introduction : violences militantes et réponses publiques en Europe
Romain Sèze

Partie I : Tour d’horizon des politiques de lutte contre la radicalisation en Europe

La prévention de la radicalisation en Grèce : approche globale et rôle de la police
Vasileios Theofilopoulos

L’approche suédoise : quelles stratégies face à l’extrémisme violent ?
Anna Hedin Ekström

Aspects et enjeux du plan belge d’action contre les radicalismes violents
Pascale Gallien

La radicalisation violente en Espagne : après le terrorisme nationaliste, relever le défi du djihadisme
Fernando Santos

Partie II : La France dans le panorama européen des politiques de lutte contre les violences militantes

La prévention de la radicalisation en France : déclinaison nationale d’un modèle sécuritaire européen
Romain Sèze et Jeanne Pawella

L’administration pénitentiaire face aux radicalités violentes.
Nadia Beddiar et Dominique Bruneau

La violence politique d’extrême droite en France : une capacité terroriste ?
Jean-Yves Camus

Partie III : Radicalités militantes et réponses publiques : démobilisation et sortie de la violence

Une répression négociée. Le processus de démobilisation des derniers militants OAS : 1962-1965
Victor Delaporte

Usages, effets et limites du droit de dissolution durant la Ve République
Nicolas Lebourg

Le contentieux judiciaire antiterroriste depuis 2015 : « massifcation », spécialisation et politisation
Antoine Mégie

Le siècle à l’épreuve de sa violence
Alain Bertho

Conclusion : la « radicalisation » et son traitement
Michel Wieviorka

Publicités