Nouveau

Les Mondes de Dieudonné

Par Stéphane François

Les éditions Syllepse nous offrent un petit ouvrage sur La Galaxie Dieudonné. Il est sous-titré « Pour en finir avec les impostures ». Ce sous-titre est important : il exprime le contenu de ce livre. Les auteurs, Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier, ont voulu analyser et déconstruire les discours et les postures de l’humoriste. L’humour, en fait des dérapages plus ou moins contrôlés comme le montrent les auteurs, masque difficilement une obsession de "la question juive" qui constitue le creuset des liaisons dangereuses que Dieudonné cultive avec certains courants de l’extrême droite et de l’islamisme radical. Un creuset qui se concrétisa avec la Liste Antisioniste. Les auteurs se sont aussi penchés sur les personnes gravitant autour de Dieudonné.

Le résultat de cette enquête d’investigation est donc ce petit ouvrage, fort dense et très documenté, doté d’un appareil critique. Leur fil conducteur est l’« antisionisme » de leur sujet, qui cache mal, en fait, un antisémitisme virulent. En effet, ils se proposent d’identifier le « symptôme » Dieudonné. Pour ce faire, ils décortiquent l’histoire, les orientations, les réseaux nationaux et internationaux, les contacts et le parcours des diverses composantes de la « galaxie Dieudonné »…

Le livre se penche successivement sur le conspirationnisme larouchien, la question de la traite négrière et ses sous-entendus antisémites, le refus du « Nouvel Ordre Mondial », Alain Soral, les différents soutiens d’extrême droite (Egalité & réconciliation, Kemi Seba, le Parti solidaire français, Christian Cotten, etc.), l’utilisation des Naturei Kartei, la Liste Antisioniste. Nous pouvons dire que les auteurs font le tour de la question.

Malgré ces qualités, l’ouvrage comporte quelques maladresses et erreurs. Parmi les maladresses, il aurait été judicieux de mettre du « liant » entre les parties qui peuvent sembler pour le lecteur un peu déconnectées, par exemple il manque une articulation intégrant plus clairement au dispositif le chapitre sur LaRouche. Parmi les erreurs nous en avons relevé une qui nous semble importante : l’ethno-différentialisme de Kemi Seba. En effet, nous avons montré sur ce site que Seba n’est pas un différentialiste mais un racialiste intégral qui a renversée la pyramide raciale élaborée au XIXe siècle : le peuple civilisateur n’est plus celui des Aryens, mais l’Africain noir. Ceci dit, nous devons reconnaître qu’il s’agit de « chipotage » de spécialiste.

Ce livre s’avère capital pour comprendre les ressorts psychologiques à l’origine de l’évolution de Dieudonné, qui l’ont radicalisé et fait passer de la gauche morale des années 1980 à l’extrême droite « antisioniste ». Au vu de son capital de sympathie, non négligeable, dans les béances de la société française, cette enquête est un travail salutaire.

Michel Briganti, André Déchot et Jean-Paul Gautier, La Galaxie Dieudonné. Pour en finir avec les impostures, Paris, Syllepse, 2011, 191 p.

Publicités

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Les Mondes de Dieudonné | Chronique des Droits de l'Homme | Scoop.it
  2. « Le système Le Pen » en librairie le 8 septembre | Droite(s) extrême(s)
  3. Centre Zahra: Khamenei veut « détruire de l’intérieur  l’ennemi de l’extérieur. « contresubversion

Les commentaires sont fermés.