Nouveau

Un An passé au temps présent

montre molle de DaliFragments sur les Temps Présents a un an, cent deux documents publiés dont cinq en Anglais un en Chinois, un en Danois et un en Espagnol, trente neuf mille cinq cent soixante-huit lectures à cet instant. Le projet et le style ont quelque peu évolué en route, l’attention des contributeurs a pour partie resserré sa focale sur la question des marges et des phénomènes radicaux, en jouant souvent de façon sous-jacente des dialectiques micro-macro, centre-périphérie. L’idée de vulgarisation côtoyant des articles de recherche a été franchement abandonnée, au profit d’un type de médiation non coutumier. La liberté absolue des contributeurs demeure le cœur de la pratique de production de ce site collectif.

Ce puzzle d’objets et de méthodes constitue un tout cohérent, il y a bien homologie entre ces « fragments » que sont les contributions et ces « fragments » qui sont étudiés en une approche non dogmatiquement fixée d’un seul point d’observation. Le rythme de publication mériterait certes d’être plus soutenu, des disciplines nouvelles pourraient avantageusement apporter de nouvelles perspectives. En somme, la liberté qui est au centre tant de la réalisation du site que de son objet devrait pouvoir trouver dans la prochaine année de nouveaux épanouissements. C’est à souhaiter, bien au-delà de la question de ce modeste anniversaire-ci.

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Où en sommes nous ? | Fragments sur les Temps Présents

Commentaires fermés