Nouveau

Débats sur le « Front républicain »

Bis repetita non placent

Republique Marianne DaumierL’actualité des derniers jours est marquée par le énième débat sur le concept et la pratique du « front républicain ». Plusieurs contributeurs du site (Jean-Yves Camus, Alexandre Dézé, Nicolas Lebourg) ont eu l’occasion, en des circonstances proches, de débattre de cette question dans l’émission de France culture « Le Grain à moudre ». On retrouvera ci-dessous ces échanges dans l’ordre chronologique, ainsi que les renvois vers deux articles de Nicolas Lebourg sur Slate, l’un d’histoire, l’autre de prospective.

Φ « Le Grain à moudre » du 31 mai 2012, avec Jean-Yves Camus, Alexandre Dézé et Christophe Prochasson

Φ « Le Grain à moudre » du 20 juin 2013, avec Nicolas Lebourg, François d’Orcival, Virgine Martin et Jean-Michel Servant

Φ « Le Grain à moudre » du 14 octobre 2013, avec Alexandre Dézé, Raphaël Liogier,et Pascal Perrineau

Φ Nicolas Lebourg, « Le Front républicain est un mythe. Et il ne suffit plus pour repousser le Front national », Slate, 23 mars 2014 : 

On connaît la chanson. Dimanche 23 mars 2014, 20h01: les candidats non-Front National arrivés en tête de villes à fort vote FN appellent leurs autres concurrents à la «responsabilité» et à respecter la «tradition du front républicain». La polémique enfle et occupe la journée de lundi. On connaît moins souvent l’histoire de ce fameux «front républicain» dont la «tradition»… n’existe pas. Il y a en fait diverses tactiques et divers temps face au FN. Et cela va déterminer la semaine d’entre-deux-tours et, finalement, une part des résultats.Lire la suite sur Slate

Φ Nicolas Lebourg, « La ritournelle du «front républicain» masque d’autres problèmes », Slate, 3 février 2015 : 

Alors, dans le Doubs, «front républicain» ou «chacun pour soi» tendance «ni-ni»? Cette ritournelle n’en finit pas, avec ses inexactitudes routinières, que nous avions déjà évoquées dans un cas précédent. L’essentiel des cadres de l’UMP affirment aujourd’hui que le Front républicain est un leurre et qu’il participe de l’indifférenciation de l’offre politique hors Front national. Cela n’est pas faux, mais sert aussi à donner un habillage à d’autres problèmes. Lire la suite sur Slate

 

Advertisements