Nouveau

Le Camp du Barcarès : quelques instantanés [1939-1942]

barcaresPar Nicolas Lebourg

Les commémorations de la Retirade (ou Retirada), ce formidable exil des républicains espagnols traversant les Pyrénées, ont commencé des deux côtés de la frontière. En 1937 et 1938, environ 70 000 Espagnols avaient déjà trouvé refuge en France. Etant donné l'évolution de la guerre d'Espagne, la consigne du ministre français de la Défense était de préparer l'accueil de 15 000 nouveaux arrivants. Mais à partir de février 1939, ce sont plus de 450 000 républicains qui franchissent la frontière. En mars, 264 000 Espagnols se serrent dans les camps du Roussillon. - quand la population départementale s'élève à moins de 240 000 personnes. Les camps sont improvisés sur les plages (Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien, le Barcarès), des installations militaires sont reconverties (Collioure, Mont-Louis). Voici, pour les 70 ans ce cet exil, quelques photographies choisies du camp du Barcarès, quelques documents produits alors par les services de l'Etat.

Toutes les archives ici présentées proviennent des Archives Départementales des Pyrénées Orientales, merci à elles. Le document est volontairement simple afin qu’il puisse éventuellement être utilisé en guise de support par des enseignant du secondaire travaillant sur ce sujet avec leurs classes.

Accéder au diaporama

Advertisements