Nouveau

Nazisme pour tous

jouets nazis marvelPar Nicolas Lebourg

Le mouvement grec Aube dorée fait dorénavant régulièrement l’actualité. Cependant, il semble qu’un point demeure peu clair pour une grande part de l’opinion: comment peut-on être un grec néo-nazi? Le stéréotype de l’Aryen blond aux yeux bleus est dans les esprits, et il apparaît contraire à cette réalité.

En fait, le néo-nazisme dont il est question est, sur bien des points, hétérodoxe quant aux conceptions d’Adolf Hitler. Il participe de cette tradition politique que l’historien britannique Roger Griffin avait surnommé l’«universal nazism». Il renvoie à l’histoire complexe des notions d’aryanité et d’européanité. En somme: le nazisme pour tous, c’est possible.

Sparte: au nord, à droite

Selon Aube dorée, ce n’est pas elle qui perpétue le nazisme, mais le nazisme qui copia la Grèce. Le parti affirme ainsi que son logotype n’aurait rien à voir avec le drapeau à croix gammée, mais tout avec l’antique méandre grec. Pour lui, c’est le national-socialisme allemand qui a copié les gréco-romains, et en particulier Sparte. Ce n’est pas complètement faux, mais c’est nettement plus compliqué que cette justification.

Dès le début du nazisme, la question du dogme aryen a posé le problème: quelle analyse fallait-il faire des civilisations gréco-latines? Si le génie de la «race pure» provenait du grand Nord et s’était conservé dans les Allemands, pouvait-on désigner comme arriérées les civilisations méditerranéennes antiques?

Le débat ne se limitait pas à Rome et à Athènes, puisque Sparte était un référent courant de la pensée politique depuis le XVIe siècle, et avait été fortement mobilisé par la Révolution française. Mais, après la chute de Robespierre, les républicains délaissent Sparte, jugée étouffer la liberté sous l’autorité, au profit d’Athènes.

Comme le souligne Maxime Rosso dans une étude sur l’usage de Sparte par les Jacobins, nous voici parvenus à ce qu’écrit Victor Hugo:

«Ce siècle avait deux ans! Rome remplaçait Sparte, déjà Napoléon perçait sous Bonaparte.» 

Résultat: le théoricien contre-révolutionnaire Joseph de Maistre tout comme le nationaliste Maurice Barrès cherchent à reprendre Sparte. Puisque Athènes devient la grande référence des républicains, puisque en son temps elle considérait elle-même Sparte comme un contre-modèle, alors Sparte devrait être un modèle pour les anti-républicains.

Mais, en 1928, c’est Adolf Hitler lui-même qui écrit que Sparte est le modèle du IIIe Reich à venir. Sparte, «premier Etat raciste» de l’histoire selon le nazisme, serait l’archétype de l’Etat aryen.

Lire la suite sur Slate

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Nazisme pour tous | Intervalles | Scoop.it

Commentaires fermés