Nouveau

Genre, utopie et vieillissement du capitalisme

Source inconnue

Pour bien commencer la nouvelle année, signalons que fin 2017 notre ami Henri Solans a publié d’un coup une trilogie sur l’histoire et le futur possible du capitalisme:

Φ COMMENT VIEILLISSENT PUIS MEURENT LES FORMES SOCIALES HIÉRARCHISÉES

L’auteur examinait en 2008 les dispositifs vecteurs de cohésion sociale envisagés par les économistes. Il concluait à l’impossibilité de les utiliser pour raconter l’Histoire. Ce nouvel ouvrage contient une proposition pour contourner ce défaut. Le dispositif vecteur de cohésion sociale est un « Texte ». Parmi ses effets, le plus important dessine le destin de toutes les formes sociales : elles mourront après avoir parcouru quatre âges. Leur description est susceptible d’épaissir l’Histoire (styles de vie, types de conflits, idéologies…). Mais ce schéma n’est pas un modèle, il prescrit les questions à poser aux historiens. Les propriétés de cet outil sont testées grâce à l’étude de la société médiévale.

En savoir plus

Φ LE CAPITALISME MOURRA-T-IL EN UTOPIE ?

A chaque forme sociale hiérarchisée est associé un Magma : une entité faite de toutes les formes sociales susceptibles d’éliminer celle qui le porte puis de prendre sa place. Le processus d’élimination est long, la fin survient après quatre étapes. Au cours des trois premières, il est impossible de savoir quelle sera la forme sociale assassine. Et même lors de la dernière, une incertitude demeure : revanche ou utopie ? L’utopie est une des composantes du capitalisme. En est-elle la sortie la plus probable ? L’auteur propose une théorie du vieillissement du capitalisme et cherche à estimer son âge.

En savoir plus

Φ GENRE ET VIEILLISSEMENT DU CAPITALISME

Dans un précédent ouvrage, la lutte des classes était présentée comme seul moteur de l’Histoire. Or les classes ayant quelque chose à voir avec la reproduction, il était légitime d’attendre que les corps sexuels jouent un rôle dans le récit. Ce n’était pas le cas. Revenant sur cette absence, l’auteur s’interroge ici sur l’articulation qui lie les conflits de classe et ceux qui opposent les corps sexués. Le genre, entendu comme rapport social, se transforme en même temps que vieillit le capitalisme. « Qu’attend l’Histoire aujourd’hui ? » La prise en compte du genre permet de répondre.

En savoir plus

Publicités