Nouveau

Les Syndicats face à la violence militante

Source : agence SIPA, défilé contre la Loi Travail, 2016.

Le programme « Violences et radicalités militantes en France » de l’Agence nationale de la recherche publie le quatrième tome issus de ses travaux dans sa collection chez Riveneuve.

Après l’histoire des services d’ordre, l’analyse de la territorialisation et l’étude des cas de l’ultra-gauche et de l’extrême droite radicale, c’est la question de la relation entre violence et mouvement social qui est ici traitée.

Vous pouvez retrouver ici la présentation du colloque initial.

François Audigier et Pascal Raggi dir., Les Syndicats face à la violence militante des années 1980 à nos jours, Paris, Riveneuve, 2018.

Présentation de l’éditeurDes années 1980 jusqu’aux manifestations contre la réforme des retraites (2016), les violences exercées ou subies par les syndicats français s’inscrivent dans un contexte économique, politique et social différent de celui des années 1960-1970.

La période récente est ainsi marquée par l’affaiblissement des grandes centrales historiques, la désindustrialisation, l’expérience de l’alternance gouvernementale, la fin du modèle soviétique, et par l’effondrement du vote communiste.

Croisant l’histoire et la sociologie, combinant l’approche qualitative et quantitative, s’appuyant sur les cas emblématiques de grandes restructurations industrielles françaises (automobile, mines de charbon, sidérurgie), ce livre décrit les transformations des combats syndicaux et des confits sociaux consécutives à ces évolutions.

Il montre également comment les violences militantes, et a contrario les actions violentes perpétrées à l’encontre des syndicats, sont liées au développement d’une nouvelle forme de violence économique.

Publicités